Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘dessin animé’

Disney évolue

Je suis allée voir hier soir la toute nouvelle création des studio Disney: « La princesse et la grenouille« . Bien qu’assez fan de Disney, et particulièrement des histoires de princesse, je ne m’étais jamais fait d’illusion sur le compte de « Blanche-Neige », « Cendrillon », ou « La belle au bois Dormant », qui, en accord avec les représentations de leur époque, présentaient joyeusement de jolies potiches promptes à faire la poussière en attendant de se faire épouser.

« La princesse et la grenouille », bien qu’il ne soit franchement pas le meilleur dessin animé jamais produit, a le mérite de mettre en scène une jeune fille ambitieuse, courageuse et soucieuse de réussir par elle-même. En effet, Tiana se rêve propriétaire d’un restaurant, et travaille d’arrache-pied pour cela. Son but dansl’existence n’est pas de rencontrer l’amour (bien qu’eu cours de l’aventure, elle le rencontre incidemment) mais de devenir CHEF D’ENTREPRISE!

Lorsqu’elle rencontre le Prince Naveen, changé en grenouille pas un sorcier Vaudou, ses projets sont mis a mal. Pour l’aider à retrouver sa forme humaine, elle l’embrasse sur la bouche… Malheureusement, sans obtenir l’effet escompté puisque c’est elle qui se change alors en Grenouille. Au cours de son périple aux côtés de Naveen, ce dernier est conquis par son dynamisme, sa détermination, lui qui mène une existence de glandeur fini…

Bref, pour les petites filles, c’est un bel exemple, car le dessin animé leur montre que l’on peut être coquette et trouver l’amour sans pour autant sacrifier ses projets personnels. De même que l’homme idéal est celui qui vous apprécie pour votre personnalité, et non uniquement pour votre tour de taille.

Il ne vous aura pas non plus échappé en voyant l’affiche que Tiana est noire. Si les questions d’inégalités entre noirs et blanc ne sont abordées qu’en filigrane (Tiana est pauvre alors que son amie Charlotte – blanche – est richissime), on se réjouit tout de même de voir notre héroïne parvenir à ses fins. Le choix de départ, qui peut sembler irréaliste dans la Louisiane des années 30, de montrer des personnages qui se traitent en égaux quelle que soit la couleur de leur peau me semble approprié. S’il ne reflète pas la réalité – a savoir que les discriminations existaient et existent toujours – il montre un univers ou tous, riches ou pauvres, noirs ou blanc, hommes ou femmes, ont leurs qualités et leurs défauts. Quel que soit leur situation à la base, ils sont égaux, tout simplement.

Publicités

Read Full Post »